Contact : Christelle 06 77 85 25 90 - Adresse : Voie des Sports, 95150 Taverny
Home > La saison 2017-2018 > -17G1 : deux matchs en une semaine
Programme de reprise chargé pour nos gars après ces vacances de février.

Entrainement mardi, match à Eaubonne en quart de finale de la coupe du Val d’Oise mercredi, entrainement jeudi et match à domicile dimanche contre l’Entente Savigny/Morsang/Fleury en championnat.

Première échéance donc en milieu de semaine, à Eaubonne, avec l’obligation de se défaire de ces pensionnaires d’excellence départementale, si nous voulons voir les demi-finales. Nous y rejoindrions ainsi le gratin du hand valdoisien, puisque les autres quarts se sont déjà joués et que nous savons qu’FB2M, Saint-Ouen l’Aumône et Saint-Gratien sont qualifiés.

Qui dit match en milieu de semaine dit souvent mise en place chaotique. C’est dans un gymnase très scolaire, sans tribune, que le match va se dérouler. On récupère un ou deux bancs qui trainent pour se poser. On attend que l’entraineur adverse sorte des bouchons de l’A86 pour pouvoir débuter le match, mais aussi pour avoir accès au local dans lequel est enfermé la précieuse table de marque. Tout ça avec une pointe de stress de la part de Madame l’arbitre qui doit aller récupérer ses enfants juste après le match.

Oui, c’est ça le handball amateur : réussir à concilier la vie professionnelle et le sport, et chapeau à tous parce que ce match ne va débuter qu’avec dix minutes de retard au final.

Une opposition face à une équipe déjà rencontrée en début de saison en délayage de région, et nos Rouges qui prennent assez rapidement les devants (7 minutes de jeu, 6 – 1 par Ben, Lucas, Kévin, Théo sur 7 mètres, Alexis et re-Ben, et 3 parades d’Eliott).

Une première exclusion de Lucas ne nous empêche pas de maitriser les débats, et le reste de la période nous voit maintenir un écart de cinq-six buts.

C’est un jeu de reprise après vacances que nous proposons, pas forcément très inspiré mais efficace, et la différence de niveau se fait sentir à la pause avec un score de 15 – 9.

Nos autres buteurs : Martin x2, Alexis, Lucas, Matthéo x2, Guillaume x2 et Ben. Une parade de plus pour Eliott et cinq pour Thomas. On déroule, sans être véritablement en danger.

Reprise, et on enfonce le clou. Ben, Martin, Alexis et Martin à nouveau nous permettent de mener de huit buts après trois minutes en seconde période (19 – 11).

Malgré des exclusions de Matthéo et Kim, le match est à sens unique, et nous allons même compter dix buts d’avance au quart d’heure de jeu quand Théo convertit un jet de sept mètres (27 – 17).

Entre temps, Lucas, Martin, Théo, Ben, Lucas par deux fois et Kévin ont amélioré leurs stats de buteurs.

Un match vraiment tranquille en somme, et nous voilà déjà à extrapoler sur l’adversaire suivant potentiel.

Vingt-deuxième minute de jeu et Guillaume vient claquer un trentième but pour nous, portant la marque à 30 – 21.

A ce moment là, nous ne savons pas encore que ce sera l’ultime but de nos Rouges…

Allez savoir pourquoi, et surtout comment, nous sommes incapables de transformer nos rares occasions construites.

Alors évidemment, nous avons de la marge, et Eaubonne est loin, mais minute après minute, voilà que les Jaunes grignotent leur retard.

Il reste trois minutes à jouer, et le score n’est plus que de 30 – 26 en notre faveur !

Nous sommes à la rue, les supporters d’Eaubonne se mettent à y croire et donnent de la voix, tandis que nous regardons médusés et incrédules nos gars essayer d’aligner trois passes et un tir correct.

Défaillance physique ? Ou plus surement notre habituelle fragilité mentale quand la pression monte ? Toujours est-il que c’est un magnifique 0 – 7 que nous encaissons en huit minutes de jeu, et il n’y a que le buzzer final pour venir nous sortir de notre torpeur.

Score final 30 – 28, mais heureusement qu’il ne restait pas cinq minutes de plus. Incompréhensible…

Difficile du coup de savoir si ce sont les Jaunes qui sont les héros de cette fin de match ou bien nos Rouges qui ont tout lâché. Une chose est sure : ce même match dimanche face à Savigny et on repart avec une valise !

Il reste un entrainement jeudi soir pour remettre tout ça en place, et faisons confiance à coach Alex pour ce genre de boulot.

La feuille de match


On se retrouve donc en ce dimanche au Cosom pour la réception de Savigny.

Un match aller sous forme de déculottée, perdu 41 – 29 et une revanche à prendre si possible pour s’extraire de ce ventre mou du championnat.

Hormis Matéo, retenu pour le match des U17 ans 2 au même moment, ce sont les mêmes joueurs que mercredi qui rejouent. En face, les mêmes joueurs qu’à l’aller, à une exception près.

Une première période qui va être quasi-conforme à celle de novembre, avec un adversaire qui prend rapidement les devants, pour mener à la pause 19 – 13. Un léger mieux donc par rapport à la dernière fois et le 19 – 12 pour les rayés bleu et rouge.

La seconde période nous fait donc craindre le pire, la fatigue de mercredi s’ajoutant à notre mental en berne.

Ce sera pourtant l’inverse de mercredi qui va se produire.

Savigny gère tranquillement son match pendant dix minutes, laissant l’écart fluctuer entre plus cinq et plus huit.

A la quarante et unième minute, la marque de 20 – 27 au tableau ne nous donne pas beaucoup d’espoirs pour la fin du match. Pourtant, tels les Jaunes de mercredi, nos Rouges vont grappiller les buts petit à petit, revenants à 25 – 27 six minutes plus tard, sous les hurlements d’encouragements de notre tribune !

Temps-mort chez l’adversaire, qui est bénéfique puisque l’écart repasse à +4 (26 – 30), mais nos gars recollent encore (28 – 30) !

Cinquante-quatrième minute, et une exclusion de Guillaume combinée au trente-troisième but de Savigny douche nos espoirs (29 – 33)…

Pourtant, grâce à un Thomas en feu sur cette fin de match (quatre parades énormes dont une pleine de détermination sur jet de sept-mètres !), la vague rouge revient déferler, et il reste moins de deux minutes à jouer pour combler l’écart (31 – 33).

Hélas, tout comme mercredi, le temps va manquer pour créer l’exploit, et Guillaume a beau inscrire un dernier but, c’est une défaite 32 – 33 qui s’affiche lorsque le buzzer retentit.

Beaucoup de regrets par rapport à cette première mi-temps qui plombe notre résultat final. Gardons quand même le positif en tête : nous l’emportons sur la seconde période, nous n’avons pas tout lâché quand l’écart était de huit buts, et nous avons fait bien mieux que le match aller.

Un grand merci à notre public du jour, composé des habitués de cette catégorie mais renforcé par les moins de 11 ans, restés après leur qualification lors du match précédent, leurs parents et quelques pensionnaires des autres collectifs.

Il est compliqué de rivaliser avec les grosses équipes de région, mais nous pouvons au moins constater du progrès sur un point au HBCSLT : la solidarité entre collectifs. Il n’est plus rare que les jeunes entrainés par untel ou untel restent ou reviennent au Cosom pour voir jouer leur coach, et franchement, merci à tous pour ça !

La feuille de match

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.