Contact : Christelle 06 77 85 25 90 - Adresse : Voie des Sports, 95150 Taverny
Home > La saison 2017-2018 > -17G1 : Parole aux joueurs
Cette semaine, on innove un peu pour le résumé de match, celui qui nous a opposé à Villiers sur Marne.

Pas de raison que ce soit toujours les mêmes qui bossent, alors à la fin du match, c’est en compagnie de Captain Théo, de Lucas, Eliott et Kévin que nous refaisons le match.

Vous allez voir, c’est plutôt intéressant, l’analyse à chaud par les acteurs eux-mêmes.

HBCSLT : Messieurs, vos impressions sur le match ?

Lucas : Nous avons fait un bon début, mais ça a été plus dur en attaque et en défense. On a trop forcé sur certaines phases d’attaques, et en défense, on s’est fait avoir sur les mêmes actions.

HBCSLT : Du coup, le discours d’Alexandre à la mi-temps, ça a donné quoi ?

Théo : Le bilan des dix premières minutes est bon, mais il attendait plus de nous. A 6 – 2, on s’est relâchés, donc pour la seconde période, il fallait mettre plus d’intensité. A nous de faire plus d’efforts, de jouer en passes. De prendre les intervalles, parce que dès qu’on mettait un peu de vitesse, dans leur défense, des intervalles se créaient. A nous de mieux faire vivre la balle, de jouer plus collectivement.

HBCSLT : dans cette première période, deux joueurs vous ont posé des problèmes. Quelle a été la difficulté ?

Kévin : La défense en stricte sur eux était compliquée, on ne touchait pas les balles. Physiquement, ils étaient plus costauds, on n’a pas réussi à tenir en intensité.

Théo : l’arrière n°14, c’est lui qui nous a posé le plus de problèmes. Physiquement, il est rapide, il a de la force, il est bon en un contre un, il a un bon shoot de loin, il a tout quoi ! Même en montant sur lui, il nous prenait de vitesse ou décalait sur l’ailier gauche qui lui aussi avait un très bon tir.

HBCSLT : Et toi, Eliott, depuis les buts, tu analyses comment ?

Eliott : Un match compliqué pour tout le monde, avec des erreurs défensives comme offensives. Dans les buts aussi, Thomas comme moi.

HBCSLT : Oui, justement, ton match, tu en as pensé quoi ?

Eliott : Beaucoup d’erreurs, de buts bêtes, au même endroit, du 14 comme des ailiers. Thomas comme moi, il faut qu’on travaille plus ces situations.

Théo : Offensivement, on arrive à mettre des buts, puisque le score est de 28 – 27. Nous aurions même dû mettre plus de buts, on a raté trop de tirs, surtout en première mi-temps. David nous l’a dit, le pourcentage de tirs réussis est trop minable.

Eliott : On n’est pas à ce niveau-là d’habitude, on fait mieux.

Théo : La semaine dernière, alors que nous étions peu nombreux sur la feuille de match, on a réussi à mettre de l’intensité, à trouver des ressources, à se déplacer en défense, à trouver de bonnes solutions en attaque. Et là, alors que nous sommes presque au complet, on ne réussit pas à enfoncer l’équipe adverse. C’est ça notre problème.

HBCSLT : Vous avez eu peur à un moment donné de perdre ce match ?

Eliott : Oui, moi j’ai eu très peur. Le début de deuxième période, je ne l’ai pas senti, on a commencé à couler un peu. Heureusement, on a réussi à remonter, grâce à Guillaume. (Théo, Lucas et Kévin acquiescent en même temps). Il nous a sauvés sur cette période.

Théo : Oui, c’est lui qui nous porte.

Eliott : Pas mal de jets de sept mètres provoqués aussi.

Théo : Guillaume, je tiens à le féliciter, parce qu’il a fait un match excellent, et surtout, on sait maintenant qu’on peut compter sur lui. Aujourd’hui, l’équipe n’a pas suivi, mais sur un match comme la semaine dernière, qui est pour moi un match référence, puisqu’on a su revenir, quand toute l’équipe est là, avec un Guillaume en plus, ça peut vraiment faire quelque chose de bien !

HBCSLT : Ce n’est pas un peu votre problème dernièrement, de ne jamais réussir à tous jouer en même temps ? C’est un coup l’un, un coup l’autre…

Eliott : Ouais, on n’est pas assez régulier !

HBCSLT : Et ça vient d’où pour vous, ça ?

Eliott : Du mental ! Personne dans l’équipe n’a un gros mental. Certains sont là pour remotiver les autres, mais au final, on est trop effacés. Il nous manque le petit truc mentalement, comme contre Savigny, où on revient bien sur la fin, mais ce n’est pas suffisant. Il nous faudrait presque un coach mental ! On pourrait ainsi créer plus d’exploits, faire plus d’étincelles.

Théo : Handballistiquement parlant, quand on joue ensemble, on fait de beaux trucs, on marque des buts, et même physiquement, on a le niveau de la région. Mais mentalement, c’est vraiment ce qu’il nous manque.

Lucas : Moi je pense qu’on compte trop sur les individualités dans l’équipe. Du coup, quand elles ne sont pas au rendez-vous, on coule. On compte trop sur les autres.

Théo : Nous savons tous faire des choses, certains plus que d’autres, mais on sait très bien que notre force, ce n’est pas le jeu individuel, c’est le collectif. Contre L’Elite 78, la semaine dernière, ce n’est pas individuellement qu’on est allé le chercher, c’est collectivement qu’on a réussit à recoller au score. C’est ce qu’il faut qu’on se dise pour la suite, notamment le match à venir contre Saint-Gratien en coupe.

HBCSLT : C’est l’objectif de la fin de saison, ce match ? Vous avez ça en tête ?

Théo : L’objectif, dans nos têtes, c’est Saint-Gratien ! Et on sait très bien que si on n’est pas ensemble pour ce match, on n’y sera pas.

Eliott : On sait que c’est le collectif qui nous a permis d’être là où nous sommes. Il ne faut pas le perdre. Après, on sait aussi qu’on se repose énormément sur des individualités, comme Benjamin. Il a beaucoup joué avec nous, maintenant il joue avec l’Entente VO95, et ça nous perturbe dans le jeu…

Kévin et Théo : carrément même !

Eliott : Ça nous perturbe énormément dans le jeu. Nous n’avons pas de remplaçant, et quand il nous manque Benjamin, ce qui est de plus en plus le cas, et le sera de plus en plus, il va falloir qu’on trouve d’autres solutions.

HBCSLT : Merci messieurs 😉

La feuille de match

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.