Contact : Marie-France - 06 60 86 71 19 - admhbcslt@gmail.com - Adresse : Voie des Sports, 95150 Taverny
Home > LES SENIORS FEMININES > A trop courir (après le score), on trébuche…

A trop courir (après le score), on trébuche…

On pense souvent que l’herbe est plus verte ailleurs. Que telle ou telle équipe a bien de la chance d’évoluer dans un beau gymnase, comparé à notre étroit cosom.

C’est vrai, quoi ! Avec ses tribunes au ras du banc de touche, ces maudits foutus bon sang de poteaux qui coupent la vue dès le second rang et ces murs grisounets, il est loin d’être sexy notre André Messager. On rêve souvent d’aller passer nos après-midi de match dans le joli Dacoury, le spacieux Dacoury, le mieux agencé Dacoury.

Je pense que si vous demandez aux seniors filles leur avis sur la question, vous aurez sans surprise… un non catégorique !

Comment penser le contraire, finalement, après cette rencontre les opposant à Argenteuil ?

Tout était pourtant réuni pour passer une bonne soirée : un beau gymnase donc, un adversaire battu à l’aller, une troupe bleue assez décimée qui se présente à huit, au contraire de la nôtre où seules Audrey, Queila, Rachel et Marine sont absentes.

Mais si vous avez lu ou vu les aventures de nos -15 ans garçons 2 jouées précédemment, vous avez compris que ce sol dacourien (?!) n’est pas un bon ami pour nous. Heureusement pas de blessées à déplorer, mais comment accélérer le jeu quand on est en perte constante d’appuis fiables ?

Ah, et puis comme si ça ne suffisait pas, ajoutons l’application stricte des nouvelles consignes de la Mairie, à savoir l’interdiction de la colle ou de la résine dans le gymnase.

Bref, le début de match ne se déroule pas du tout comme espéré pour nos Reds, cueillies à froid après deux minutes de jeu et deux buts d’Argenteuil. Un premier quart d’heure peu emballant sur le score de 4 – 4 (Delphine 3 et Virginie), quelques tensions entre adversaires, un peu de rire quand par deux fois notre Delphine demi-centre appelle notre Claire pivot par un autre prénom, et deux jets de 7 m ratés… Pas glorieux tout ça.

Ajoutons un terrible passage à vide de dix minutes que même un temps mort pris par Kheira n’inverse pas (4 – 9), et c’est sur un score étriqué de 6 – 10 que la pause arrive (Oumy 2).

Le retour des vestiaires nous laisse alors espérer que tout va rentrer dans l’ordre, que ces deux semaines de trêve de Noël ne sont pas des handicaps insurmontables. Nous grignotons petit à petit notre retard, par Océane, Kahina (2), Emilie et re-Océane, tandis que Marie dans les buts entame son festival avec six belles parades.

Il reste alors un gros quart d’heure à jouer et on se dit tous que c’est bon, qu’on va bien finir par passer devant, que la fatigue va avoir raison du jeu des bleues.

Malheureusement, c’est tout le contraire. Notre jeu s’étiole, en raison surtout du manque d’audace et de lucidité dans les phases de transition, de choix de tirs pour le moins compliqués, et d’une gardienne au diapason de Marie. Le temps passe, et but par but, Argenteuil prends de l’avance (12 – 16 à huit minutes de la fin du match).

Le temps-mort en mode soufflante de Kheira ne change rien, nos Reds n’ont plus de jus, et la seule Marie aux parades bien senties ne suffit pas à éviter un écart grandissant (55 minutes, 13 – 19, Océane et Claire).

Un dernier but de Kahina nous fait terminer le match à – 6, mais que la déception est grande, et l’impression de non-match bien présente…

Notre équipe du jour : Marie dans les buts ; Anissa, Virginie, Emilie, Estelle, Oumy, Océane, Chloé, Delphine, Claire et Kahina.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.