Contact : Christelle 06 77 85 25 90 - Adresse : Voie des Sports, 95150 Taverny
Home > Actus > Séniors Garçons 1 : La Région… Une joie discrète

Séniors Garçons 1 : La Région… Une joie discrète

Ce genre de match qui tombe une semaine après la  » finale  » contre Parisis, a forcément des impacts négatifs sur la psychologie des joueurs…

On a fait un super match à Parisis, on l’a gagné, on a bien joué, on est quasiment en région,  et on est des héros…

Eh bien ce soir, on a fait un match de m… contre Ecouen / Ezanville, on a fait match nul, on a mal joué, on est officiellement en région, mais on est des zéros…

Franchement, c’est ce que je ressens après ce dernier match à la maison. Oh, je ne vais pas renier la joie de l’accession en région qui était l’objectif clairement annoncé, mais notre démonstration du jour et certains comportements me font un peu craindre pour la saison prochaine.

Allez les gars !!! Prouvez moi que ce soir, ce que j’ai vu n’était qu’un mauvais rêve, que samedi prochain, contre Survilliers et même pour un match sans enjeu, vous allez prouver que votre mental est intact, que vous êtes les patrons, que votre passage en région ne sera pas éphémère…

Peu importe si Survilliers lit ce compte rendu, voire tant mieux, ils vous attendront comme ils ont attendu Parisis en faisant match nul à l’aller. Et ce dernier match sera l’aboutissement de votre saison. Allez les gars, vous avez tellement de possibilités et de talent quand vous le voulez…

Dès le début du match contre Ecouen / Ezanville, après 20 secondes de jeu, j’ai pensé : ce match n’a pas de rythme, je me fais des idées peut-être… Eh bien non, nous avons joué faux-rythme, sans âme, sans être conquérant. Les bleus, eux, avaient envie de bouffer du rouge, de se faire le leader, de prouver que l’an prochain, eux aussi joueront la montée en région.

Nous avons souffert et subi, incapables que nous étions de nous défaire de cette toile Ezanvillaise. Le calice, nous avons commencé de le boire quand Gros se prend un rouge direct et que les bleus mènent 12 – 10. On est mal, on est mal… On arrive pourtant à 14 – 14 à la sonnerie de la mi-temps.

Mais surprise du chef (des chefs en noirs plus exactement), Arno prend un 2 mn et Ezanville marque sur ce dernier jet franc. Nous sommes donc menés (15 – 14) à la mi-temps.

La reprise est énergique chez nos reds, Moreje et Renan (2) nous permettent de prendre un peu d’air (17 – 15).

Va-t-on enfin assumer notre rôle de patron ? Non, non et non : les échecs s’accumulent, les erreurs s’empilent. Mais vous n’êtes pas les seuls à flancher, l’ambiance au cosom est tiédasse, rien à voir avec celle que nous avions mis à Parisis il y a une semaine…

Nous sommes encore à égalité (25 – 25) à 2 mn de la fin puis 26 – 26. Thomas prend sa chance et nous permet de prendre l’avantage. Ezanville malgré son infériorité numérique recolle à 27 – 27, mais trop tard pour nous empêcher d’arracher ce point du nul si important, ce point qui officialise notre montée en région.

Il est sûr que j’aurais préféré que cela soit un match plus festif et apaisant pour notre système cardio-vasculaire…

Mais ne soyons pas trop exigeant, l’objectif est atteint. Même si je pense que les joueurs n’ont pas trop apprécié cette partie, ils ont su nous faire partager leur plaisir de la montée autour d’un buffet et ingurgiter quelques paniers de basket qui feraient pâlir TP. Allez les gars, vous nous devez une revanche, ne quittez pas ce championnat sans un feu d’artifice !

@ samedi !

Ca s arrose