Contact : Christelle 06 77 85 25 90 - Adresse : Voie des Sports, 95150 Taverny
Home > Actus > Séniors Garçons 1 : Merci les Gaaaaaaaaars !

Séniors Garçons 1 : Merci les Gaaaaaaaaars !

Quelle soirée nous avons vécue, quelle passion a enveloppé ce match, quelle liesse a inondé le HBCSLT au coup de sifflet final !!!!!

28-27, un but, un tout petit but, mais un but qui fait toute la différence, qui nous fait remonter en région (ou quasiment),  qui vous récompense de votre abnégation, de votre solidarité, qui fait exploser de bonheur tous vos fervents supporters !

Mais avant d’en arriver à ce moment de plaisir extrême, il vous a fallu en découdre (voire recoudre pour Bruno), car ce Parisis-là n’avait rien à voir avec celui du match aller, match que nous avions remporté sans problème, presque trop facilement. Mais les Parisistes savaient qu’en cas de victoire, ils repasseraient devant nous et gagneraient ainsi leur accession à la Région.

Bref, la tension est à son paroxysme en ce début de match, les faciès des joueurs sont tendus, les tribunes bondées de bleu, jaune, rouge, en ébullition….

Notre entame est impeccable, la défense est hermétique et costaude, les impacts font mal, les jaunes et bleus du Parisis s’y cassent les dents et comme Sylvain assure dans ses cages nous menons 6 – 1 après 10mn de jeu (Moreje à 9m, Brice 4 dont 3 pénos et Slimane en contre-attaque).

Mais nous avons pris 3 cartons jaunes… 6 – 1, le match va-t-il être aussi facile qu’à l’aller ???

La réponse va fuser de nos adversaires, 6 – 6 à la 16ème mn de jeu (l’exclusion de Renan leur ayant facilité la tâche). A noter un petit fait de match, à 6 – 6, alors que Parisis bénéficie d’un pénalty, leur buteur est déstabilisé par la glissade de Georges et tire sur le poteau !!! mdr.

Nous sommes donc prévenus, ils ne vont rien lâcher, et les 2 équipes vont se répondre coup pour coup, but pour but :  6- 6 à la 16ème mn, puis 7 – 7 (moreje à 9m) à la 19ème. Stupeur ! Ils nous passent devant 8 – 7 (pendant l’exclusion de Gros), Slim égalise, mais ils en remettent un sur 7 mètres (9 – 8).

Mais Brice, d’un subtil lob, égalise et Slim sur une relance lumineuse de Sylvain nous fait repasser devant (10 – 9).

Babik prend son envol, décolle et plante un missile (11 – 9). On respire à nouveau. Mais cela ne sera que pour une courte durée, après une seconde exclusion de Renan, ils raccrochent à 11 – 11.

Mais vous êtes bien dans vos têtes, pas d’affolement, vous construisez et faites à nouveau un mini-break : 13 – 11(Moreje et Babik). Cet écart, vous le maintiendrez jusqu’au terme de cette mi-temps : 16 – 14 (Moreje encore, Gros en pivot, Brice sur un nouveau 7 mètres).

Pour l’instant, nous tenons le cap, et l’objectif est en vue, mais qu’elle va être longue cette 2ème mi-temps…

Elle démarre par une nouvelle exclusion, cette fois de Babik, et le Parisis ne se fait pas prier pour recoller au score et même mener (18 – 17), malgré un nouveau but de Moreje. Ce même Moreje qui égalisera à 18 – 18 avant que Gros, en pivot, sur un service de l’aile de Slim nous permette de repasser devant (19 – 18).

Ils égalisent à nouveau (19 – 19). C’est drôle, mais je ne suis pas inquiet, le groupe reste serein, lucide, solidaire et très fort physiquement, pour preuve cette oreille arrachée qui n’empêche pas Bruno de continuer  le combat et de galvaniser  la défense. Nos reds sont en train de se transformer, de se métamorphoser.

Le Parisis commence à se rendre compte que celui qu’ils craignaient tant est maintenant sur le terrain… La fin de match est dure pour Parisis, Gros encore en pivot et en s’arrachant, Moreje (2), Babik, Arno et Slim nous donnent 4 buts d’avance (25 – 21).

Eh oui, le Parisis a maintenant face à lui l’Ogre Rouge. Mais cet ogre se déconcentre et comme Gros reprend un 2 mn, les jaunes et bleus reviennent à 1 but (25 – 24) et 4 minutes encore à jouer.

Moreje nous permet de mener toujours (26 – 25 puis 27 – 26).

Il reste 2 mn  de jeu. Les tribunes sont en feu, le rouge crépite de partout, mes stylos se cassent la gueule sous les tribunes, par solidarité mon portable les suit, bref dans cette folie je vois que nous menons (28 – 26) mais suis incapable de vous dire qui a marqué ce putain de but libérateur, et en fin de compte ce n’est pas plus mal, ce but du tireur inconnu il est à vous tous, pour vous tous, vous les joueurs sur le terrain, les blessés, les convalescents,  les indisponibles, les non retenus, l’encadrement et les supporters.

Il reste 40 secondes, on a gagné,  et le but de Parisis à 13 secondes de la fin n’y change rien, on a gagné 28-27. Il ne reste plus qu’à remporter un match pour sceller notre accession à la Région. Ce match, nous le jouerons, chez nous,  samedi prochain au Cosom contre Ecouen-Ezanville… Ne lâchez rien les gars !

N’oublions  pas de féliciter Parisis pour sa belle prestation, son opposition virile mais correcte. Nous imaginons leur déception et leur souhaitons bonne chance pour l’année prochaine, et l’année prochaine seulement car, en ce qui concerne cette année, c’est sûr que nous ne leur céderons rien.

Un dernier mot pour l’irréprochable qualité de l’arbitrage de Thomas Chenet qui a parfaitement su diriger les débats d’une main de fer dans un gant de velours. Il a permis à tous les joueurs de s’exprimer dans ce match tendu sans qu’il n’y ait de dérapages.