Contact : Marie-France - 06 60 86 71 19 - admhbcslt@gmail.com - Adresse : Voie des Sports, 95150 Taverny
Home > La saison 2018-2019 > SG1 : un petit tour et puis s’en vont.

SG1 : un petit tour et puis s’en vont.

Un petit arrière-goût de championnat régional cette semaine pour nos séniors garçons 1. Non pas que nous ayons changé de niveau depuis dimanche dernier, mais parce que c’est la coupe de France qui se dispute en ce samedi soir.

Notre adversaire étant Le Pré-Saint-Gervais/Les Lilas, l’aventure débute par la joie de retrouver l’A15 bloquée avant le pont de Gennevilliers. Oh, rassurez-vous, nous avons anticipé cette embûche : un rendez-vous au Cosom à 18h00 pour un match à 20h30 ! Nous avons de la marge, peut-être même un peu trop. Résultat : une arrivée dans la salle alors qu’il est à peine plus de 19h00…

Le bon côté des choses, c’est que ça laisse le temps de faire un vrai bon échauffement (petit clin d’œil à dimanche dernier et « l’échauffement junior » qui avait irrité Coach Romain !)

Pour ce match, c’est un groupe étoffé qui va défendre nos couleurs. Une feuille de match remplie, c’est peu habituel en début de saison. Deux ombres au tableau pourtant avec les absences de Sahbi notre pivot et surtout de notre unique gardien de but Lény.

Esprit de sacrifice et témoignage de son dévouement à son groupe, c’est Romain qui va officier dans les buts tout en haranguant ses joueurs comme à son habitude.

Un début de rencontre assez maladroit de notre part qui laisse nos hôtes prendre trois buts d’avance après cinq minutes de jeu (3 – 0).

Nous recollons à 3 – 2 mais sans profiter d’une exclusion adverse, nous nous laissons à nouveau distancer (6 – 2 après onze minutes). En cause, une défense 3-3 qui prend l’eau sur les ailes sans gêner considérablement les transmissions arrière-arrière.

Il reste sept minutes dans cette première période quand le PSG (autoproclamés depuis les tribunes, je n’invente rien !) nous laisse à six buts de retard (13 – 7).

C’est alors que le passage en défense 0-6 va nous être bénéfique. Plus prompts à jaillir, nos joueurs semblent plus à l’aise et les adversaires vont se faire surprendre par notre révolte. Théo, Timothé, Jérémie et Alexis nous permettent de revenir à 14 – 12 en un peu plus de trois minutes. Il faut un temps-mort des locaux pour stopper l’hémorragie.

C’est sur un 15 – 12 que s’achève la première période qui a le mérite de nous laisser en vie et plein d’espoirs pour la suite.

Hélas, les Noirs reprennent bien mieux que nos Rouges la partie et dix minutes après l’engagement, nos espoirs sont réduits pratiquement à néant. (25 – 15, 42ème minute). Les mêmes travers qu’en première mi-temps avec une défense à la peine pour protéger Romain.

Malgré l’attitude peu fair-play d’une partie du public qui ne doit pas visiblement pas connaître la signification de ce mot, nos joueurs vont reprendre pied dans la partie et maintenir l’écart.

La fin de match nous permet même de le réduire à -8 mais le mal est fait depuis longtemps. C’est sur le score de 32 – 24 que l’arbitre donne le coup de sifflet final. Voyons le bon côté de la chose : nous n’aurons plus à prendre le pont de Gennevilliers pour le reste de la saison…

« Romain, quel est ton sentiment sur ce match ?

Sans avoir de réelle ambition pour cette compétition, on a dû composer avec les absences de certains éléments importants pour la structure de notre nouvelle défense.

Nous n’avons pas su palier ces manques, ce qui nous a obligé à changer rapidement de système. Pourtant distancés au score, nous n’avons pas lâché le match, bousculant même notre adversaire du jour.

C’est une attitude que nous n’avions pas l’année dernière, que nous devons retenir et accentuer.

Le score et l’arbitrage resteront anecdotiques.

La feuille du match

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.