Contact : Marie-France - 06 60 86 71 19 - admhbcslt@gmail.com - Adresse : Voie des Sports, 95150 Taverny
Home > La saison 2019-2020 > SG2 : La victoire sur le fil !

SG2 : La victoire sur le fil !

Légende (nf) : Récit populaire traditionnel, plus ou moins fabuleux. (Larousse)

La légende se construit sur des faits, des épopées, des aventures, « fabuleuses » ou pas, mais indiscutablement extraordinaires. Pour devenir une légende il faut des exploits, quelques personnes pour les vivre, d’autres pour les relater. Laissez-moi vous en conter une.

L’année est difficile pour les dinosaures du club. Pour rappel, un dinosaure c’est un joueur né sous Giscard D’Estaing (oui je sais, ça fait un peu mal), voire le premier mandat de Mitterrand. Bref, les victoires se font extrêmement rares, les blessures ne partent pas, les doutes s’installent. Comme chaque année d’ailleurs. « Vais-je pouvoir continuer ? », « Il est peut être temps d’arrêter », « C’est moi ou ça va super vite ? », « On est sept à l’entrainement, on se fait un couscous ? »… Double bref, nous sommes le samedi 29/02/2020, le rdv est fixé à 19h30. Les vieux ont rendez vous avec une page de leur histoire.

Toujours est-il qu’il ne manque que très peu de monde ce soir là, à 19h30, à … « La Pergola Sushi ». Il y a même les anciens, les anciens « anciens », ceux que leur corps a obligé à rompre les négociations avec le sport. Inutile de vous dire que nous n’avons pas ménagé nos forces dans cette préparation, les brochettes nous ont plu, le champagne du patron et les sourires de la patronne également. Nous fêtons ce soir, dignement et à juste titre, les 30 ans de notre petit protégé, le bébé de la brigade, le portier de l’équipe !! Steph protège nos cages depuis septembre ! Il a parfois du boulot… On l’aime, on l’admire, on ne le remerciera jamais assez, il nous permet d’exister (encore), il entretient notre aventure.

Il est 23h30, nous avons battu à plate couture le moindre Maki osant se dresser devant nous et fini toutes les bulles du propriétaire des lieux. Les vieux commencent à fatiguer et le lendemain il y a match ! Peut être le dernier, toujours la même histoire. Chacun se fait la bise, s’enlace en espérant passer une bonne nuit. Tout l’monde rentre à la maison pour être en forme le lendemain.

Mais non, j’déconne !! On est chaud comme des WEBER un dimanche de juin ! 180 degrés, départ en « Moonwalk », c’est parti pour une nuit de folie, un p’tit matin dans un faux lit et si tu penses que c’est faux, lis !

Fred, notre « partenaire soirée » nous a concocté la grosse « Night Fever » !!! Merde (ou mince comme vous voulez), c’est les 30 ans du mec qui garde le cadre toute la saison, on lui doit bien ça… ! « Go » la salle des fêtes, c’est généralement un parquet sur lequel on a peu de défaites !

Malheureusement, la légende se nourrit de ses mystères. Tous les détails ne peuvent être partagés et doivent parfois demeurer secrets. Tout ce que je peux vous dire, c’est que l’équipe n’a pas fait le déplacement pour poser du Lino ou beurrer des sandwichs ! Mais qu’est ce qu’on a rigolé … !!!

A 4h du matin, nous sommes frappés par la raison et on compte les morts dans la bataille ! On tente de s’embrasser pour se donner du courage, la cohésion d’équipe, ça c’est fait, on a 5h pour élaborer une stratégie de victoire … La (p’tite) nuit porte conseil.

Les oiseaux sifflent comme des marteaux piqueurs, il est environ 10h, les vieux ballons d’rouge jouent contre Eaubonne à 11h !

A notre arrivée au gymnase du Luat, comme chaque week-end, le fantôme ARRIBAS nous submerge. « C’est pas ouf en face ». Mais la réalité, c’est qu’on est huit et demi à 10h58, on a perdu notre gardien de but dans la nuit au niveau de la zone industrielle de Beauchamp, le mec censé apporter les ballons arrive à 10h59, le match n’a pas commencé, Alex a déjà pris un jaune car il a fait le dyslexique en remplissant la feuille de match, sur Winamax on a une côte à 145/1 et aucun d’entre nous ne mise sur sa propre victoire.

Au bout de 7 minutes de jeu, chaque joueur de la vieille garde se demande encore s’il n’a pas inversé ses chaussures et soupçonne que les buts adverses bougent à chacun de nos tirs. Guigui fait 0 sur 14000 dans le premier quart d’heure, Mickaël joue avec Eaubonne et les montées de balles se font comme si on avait le vent de face sur la jetée du port de Cancale !

Eaubonne mène le match, 6-1 au bout d’un quart d’heure. Eaubonne mènera tout le match. Enfin presque. C’est vers la 50ème minute que l’HISTOIRE s’est écrite. Allez savoir pourquoi, une histoire de cohésion peut-être, un regain de forme venu de nulle part, une petite claque par-ci par-là pour garder la maîtrise… Malheureusement, Eaubonne ne lâchera pas la victoire comme ça. Ils tiennent le match jusqu’au bout, enfin jusqu’à la 29ème minutes et 59 secondes…

31-31, dernière action pour les vieux. Le suspens est à son comble, les six spectateurs n’en peuvent plus. Ça part de l’aile, toute le monde touche la balle, Alex libère, Clément se jette dans un intervalle qui finalement était un peu étroit pour sa taille de guêpe. Clément sait qu’il n’a plus les ressources pour aller jusqu’au tir, il s’empale dans la défense, le défenseur est en zone, PENALTY !!!!!!!!!!!!

Il reste un tir en duel avec le gardien. Le succès est proche. Qui tire ?? Tout le monde regarde ses pompes ou simule une crampe. Alex prend la responsabilité. De toute façon, c’est lui qui fait les compos, il s’en fout, personne lui dira rien. Le temps s’arrête. But !!! 31-32 !!

L’équipe 2 des Vieux REDS signe sa troisième victoire de la saison et à l‘extérieur, oui messieurs. Pour info, la première victoire était contre Marines (forfait général) et la seconde contre Saint Gratien (match perdu sportivement, mais finalement déclaré perdu pour les deux équipes après un problème d’arbitrage). A partir du moment où l’équipe adverse ne gagne pas, c’est une victoire ? Nous avons également, encore et encore, gagné la 3ème mi temps. Une petite canette, pas plus, pas d’adversaire, facile. Une légende doit se créer mais doit également s’entretenir.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.